Incinération, recyclage, mise en décharge ? Imprimer Envoyer

Abandon dans la nature

Entre 60 et 85 % des déchets ramassés sur le littoral sont des matières plastiques.

Incinération

Elle consiste à brûler les déchets dans des fours à une température de 700°C à 900°C.

Ce procédé transforme les déchets en composés volatils et en cendres. Les émissions de polluants sont limitées et contrôlées. L'incinération de certains plastiques est une source importante de création de dioxines (composés chimiques dangereux très stables, difficilement dégradables par l'organisme). Elle offre cependant une alternative à la mise en décharge car tout n est pas encore recyclable. Les procédés de séparation, de purification et de mise en forme sont encore inadaptés ou trop coûteux.

Recyclage

Le recyclage est en cours de recherche, quelques solutions ont été apportées mais il y a au départ le difficile problème de récupération, de séparation, de manutention, de stockage...

Les taux de récupération et de recyclage des plastiques sont très faibles, de l'ordre de quelques % ce qui constitue une singularité par rapport aux autres matériaux de grande consommation : métal, verre, papier. Le plastique reste difficile à recycler. Ce n'est pas un matériau unique. Les milliers de formules chimiques utilisées pour les différents produits gènent considérablement la récupération et le tri des déchets plastiques. Les plastiques recyclables sont le PP, le PET, le PEHD. Les fabricants devraient re-concevoir leurs produits, y compris le conditionnement afin de les rendre recyclables. Attention : les produits en plastique deviennent tôt ou tard des déchets. Le recyclage ne fait que retarder l'inévitable incinération ou mise en décharge. Il laisse la porte ouverte à l'augmentation de la production au lieu de véritablement remplacer la production première.

La mise en décharge

  • Pesticides, colorants, métaux lourds, stabilisateurs, adjuvants sont libérés dans la nature lors de sa dégradation en décharge.
  • L'accumulation des déchets plastiques en décharge est devenue un problème d'ampleur planétaire, particulièrement les emballages et les sacs.